Un docgame sur la Grande guerre

Les Archives départementales d’Ille-et-Vilaine ont élaboré, dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre, un projet ambitieux qu’il vous est possible de consulter, il s’agit d’un docgame intitulé : « Classe 1914, ne m’oubliez pas ! », destiné à des adolescents.

Le docgame s’apparente à une bande dessinée interactive, portée par la voix d’un narrateur. L’internaute incarne un personnage né en Ille-et-Vilaine qui peut faire des choix de vie tout au long de l’aventure, au cours de trois grandes périodes : l’avant-guerre, le conflit et le retour à la paix. Ce docgame a pour vocation d’accompagner la connaissance de l’histoire, en complément des programmes scolaires.  Outre sa dimension historique et culturelle, il se veut un outil pédagogique qui permet l’utilisation de ressources documentaires mises en ligne sur le site.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter Jean-Yves Le Clerc, chef de projet (jean-yves.le-clerc@ille-et-vilaine.fr) et à consulter le site d’AD35. A noter que les Archives départementales d’Ile et Vilaine ont mis en ligne « Le guide des sources de la Première Guerre mondiale », rassemblant 8500 notices décrivant des sources conservées aux Archives départementales, aux Archives nationales, au Service des archives économiques et financières, ainsi que dans les services d’archives militaires. L’objectif est de mettre en valeur les sources locales mais aussi de rapprocher archives civiles et militaires, sources locales et nationales, afin d’ouvrir des pistes nouvelles de recherche, à l’attention de chercheurs et surtout du public moins averti.

 

Que se passe-t-il à Notre Dame quand les élèves sont partis ?

L’été, les élèves sont partis, mais l’établissement n’est pas déserté pour autant. Premier temps fort : la Bugale breizh. Envoyez-nous vos photos si vous aussi vous fréquentez Notre Dame au cours d’activités estivales !

Contact : chassanm@notredameguingamp.fr

Certains restent, d’autres partent.

Lors de l’AG de fin d’année, la Direction a salué les nouveaux-nés de l’année mais aussi certains membres du personnel mutés ou arrivant en fin de contrat. La remise des bouquets de fleurs a été suivie par un verre de l’amitié.

Exposition « Musset, un enfant du siècle »

De début novembre à fin janvier, en échos à la résidence de la Compagnie Fièvre au Lycée Notre Dame, le cg41 prête les panneaux de l’exposition « Musset, un enfant du siècle ». La médiathèque de Guingamp mettre à notre disposition des livres d’art et des CD audio sur le mouvement romantique. L’ensemble sera visible (et audible) au CDI de l’établissement.

La Cie Fièvre raconte le projet de résidence

«Tout ce qui était n’est plus, tout ce qui sera n’est pas encore. Ne cherchez pas ailleurs le secret de nos maux.», écrit Musset en 1836. La « Confession d’un enfant du siècle », est un roman d’amour. Alfred de Musset y décrit sa relation avec Georges Sand, et simultanément le monde qui l’entoure, et les récents changements qui l’accompagnent.

« ….Avec les classiques nous avons hérité de grandes oeuvres stupéfantes de discernement et de clairvoyance. Quand on est empêtré dans une crise, c’est vers eux qu’on se tourne pour trouver un équivalent aussi profond. Dans la majorité des cas, ils n’ont pas connu la faveur du public quand ils ont été écrits. Ils me font penser à cette petite boite rouge vitrée, fixée au mur, où on peut lire : « briser la glace en cas d’urgence ». Un outil prêt à l’emploi : c’est donc ça, un classique. Brisez la vitre, sortez le, servez-vous en. …« vous êtes ici et maintenant »… (Peter Selars)

En découvrant la « Confession d’un enfant du siècle » d’Alfred de Musset, très vite est née l’idée de confronter le point de vue du jeune Musset âgé de 26 ans (quand il écrit ce roman autobiographique), à celui de jeunes gens d’aujourd’hui. Le projet « Enfants du siècle » prends corps dans les lycées bretons autour de quatre semaines de résidences qui permettront à l’équipe artistique de questionner les préoccupations de la jeunesse, collecter des témoignages, et transmettre une pratique théâtrale.

Les après midi permettront à l’équipe artistique de partir des témoignages recueillis dans les classes autour des ateliers et de la relecture de la « Confession d’un enfant du siècle » d’Alfred de Musset, et de créer ainsi un spectacle jouable en classe. A chaque fin de résidence un atelier d’écriture permettra aux élèves d’écrire à d’autres lycées bretons et de créer ainsi un relais inter lycée.

« Matière mouvante », le roman sera utilisé comme une base de travail à laquelle viendront s’ajouter des témoignages, des récits de jeunes d’aujourd’hui et des échos d’ actualité. L’histoire d’amour Musset-George Sand sera notre fil rouge, percuté par les préoccupations de cette « jeunesse soucieuse », et les échos d’un « monde en ruine » décrit par Musset… Les répétitions dans les lycées seront déterminantes dans le processus de création du spectacle…

Quelques semaines plus tard, l’équipe reviendra présenter le spectacle finalisé nourri des ateliers d’écritures et des rencontres avec les jeunes…

Yann Lefeivre, de la Cie Fièvre.

Les terminales s’envolent vers d’autres cieux

Lors du traditionnel carnaval de fin d’année au Lycée Notre-Dame, les terminales ont réalisé par classe des parades sous les yeux amusés des autres élèves et de leurs professeurs. Ce temps fort marque la fin de leur scolarité dans le secondaire, avant leur départ pour les études supérieures… une fois leur baccalauréat en poche !

Marina Chassan.

 

Miss Côtes-d’Armor. Julie Trévisan sacrée !

La jeune Julie Trévisan, âgée de 18 ans et originaire de Saint-Agathon, a remporté l’élection de Miss Côtes-d’Armor ce mercredi.
Ce mercredi avait lieu l’élection de miss Côtes-d’Armor, dans la galerie du centre Leclerc à Ploufragan. Huit jeunes femmes, âgées de 18 à 22 ans, ont défilé devant environ 300 personnes.

La lauréate de cette année s’appelle Julie Trévisan, elle a 18 ans et vient de Saint-Agathon. En terminale S au Lycée Notre Dame, elle passera son bac dans quelques jours. Julie représentera les Côtes-d’Armor lors de l’élection de miss Bretagne, le 30 septembre prochain, à Gourin, dans le Morbihan.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/people/miss-cotes-d-armor-julie-trevisan-sacree-08-06-2016-11099907.php#gD2bWBpVqjUAhlIe.99

« BRITISH SUBJECTS » Exposition à GwinZegal du 24 juin au 18 septembre

Vernissage de l’exposition « BRITISH SUBJECTS »
le vendredi 24 juin à 18h30, Espace François-Mitterrand, Guingamp

Photographies
MARK NEVILLE Port Glasgow
TOM WOOD The Pier Head
Projection du film Skinningrove consacré à
CHRIS KILLIP par le réalisateur MICHAEL ALMEREYDA

Espace François-Mitterrand
1, place du Champ au Roy, Guingamp
Ouvert du mercredi au dimanche, de 15h à 18h30, vendredi de 10h à 12h et de 15h à 18h30
En dehors de ces horaires des visites sont organisées pour les groupes en contactant au préalable le Centre d’art GwinZegal
ENTRÉE LIBRE
tél. : 02 96 44 27 78 – info@gwinzegal.com

Le Centre d’art bénéficie du soutien de La Ville de Guingamp, du conseil départemental des Côtes d’Armor, de la Région Bretagne,
de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne.

L’AP presse rencontre une correctrice

Pour finaliser la séquence, les élèves qui s’étaient montrés très productifs (voir leurs articles sur le site), ont rencontré une jeune femme, correctrice dans l’édition et correspondante de presse pour Ouest-France. Après avoir expliqué son parcours et ses méthodes de travail, elle a répondu aux questions des élèves. A l’heure où chacun peut éditer aisément des productions écrites avec les moyens technologiques modernes, l’intervenante a rappelé l’importance et la complexité de bien écrire, afin parfois d’éviter tout simplement des contresens.

Marina Chassan, Atelier presse.

Quatre classes, trois façons de voyager

Quatre classes de Notre-Dame exposent leurs travaux à la médiathèque.

Jusqu’à la fin du mois, quatre classes du collège-lycée Notre-Dame exposent leurs travaux à la médiathèque. Tous les élèves ont travaillé sur le thème du carnet de voyage, mais avec trois approches différentes.

Voyages dans l’imaginaire, pour deux classes de 4e qui ont travaillé à partir de nouvelles. Voyage par les objets, pour les élèves de seconde, qui ont assemblé cabinets de voyage et de curiosités en s’inspirant de leur rencontre avec le plasticien Christian Goindin. Enfin voyage bien réel pour les élèves de 1re L, qui ont dû, chacun à leur manière, raconter par l’image et par les mots un séjour de trois jours en Loire-Atlantique.

http://www.ouest-france.fr/bretagne/guingamp-22200/quatre-classes-trois-facons-de-voyager-4278132